Préparation 15 min * cuisson 30 min. * 2 portions.  Ce curry du sud de la Thaïlande vous surprendra avec une association d’épices plus couramment utilisées dans les pays musulmans ou en Inde (cardamome, noix de muscade, cannelle, tamarin…). Un plat chaleureux et plein de saveurs, dont les  ingrédients se trouvent facilement.

002 (4)

 

Matériel * Ingrédients
- 1 sauteuse antiadhésive avec son couvercle
- 300 gr. de viande de bœuf (rumsteck, pièce à fondue par exemple)
- 300 gr. de pommes-de-terre à chair ferme (Charlotte, Amandine)
- 50 gr. de pâte de curry massaman (marque Blue Elephant par ex.)
- 1 petit bâton de cannelle
- 3 clous de girofle
- 3 rondelles de gingembre frais
- 2 échalotes
- Huile neutre (tournesol, colza)
- 200 ml. de lait de coco
- 200 ml de bouillon de bœuf corsé (cube ou autre préparation du commerce)
- 1/2 cs de sucre roux
- 1 cs de nuoc mâm
- 2 cs de sauce de tamarin (ou jus de citron vert)
- 1 petit piment rouge et quelques pluches de coriandre
- sel et poivre du moulin.

Coût * Difficulté
Facile et raisonnable.

Préparation * Dégustation

  • Coupez la viande en cubes de la taille d’une petite bouchée
  • Emincez les échalotes et détaillez le morceau de gingembre en grosses rondelles (inutile de l’éplucher)
  • Coupez les pommes-de-terre en deux ou quatre (épluchez-les si la peau vous semble trop épaisse)
  • Dans la poêle à sec, faites torréfier 1 minute la cannelle et les clous de girofle, auxquels vous pouvez ajouter une étoile de badiane et quelques gousses de cardamome si vous aimez ; réservez
  • Dans un fond d’huile très chaude faites frire les morceaux de viande 2 minutes, juste le temps de les colorer ; débarrassez dans un bol, salez modérément et réservez en couvrant
  • Dans la même huile, faites frire 2 minutes les pommes-de-terre, le temps de prendre couleur et réservez-les également dans un bol (inutile de saler); lavez et essuyez votre sauteuse 
  • Dans 1 cs d’huile; faites revenir les échalotes puis ajoutez la pâte de curry et laissez chauffer afin que les arômes se développent
  • Ajoutez le lait de coco, le bouillon de bœuf, le sucre, la sauce nuoc mam et la sauce tamarin ; laissez chauffer quelques instants
  • Ajoutez les pommes de terre et les épices et laissez cuire une quinzaine de minutes ; piquez un morceau de pomme-de-terre avec la pointe d’un couteau pour juger de la cuisson
  • Ajoutez la viande et poursuivez la cuisson une dizaine de minutes ou plus selon le morceau que vous aurez choisi ; au besoin ajoutez un peu d’eau chaude en cours de cuisson.
  • Rectifiez l'assaisonnement à votre goût (la sauce nuoc mam remplace le sel) et si vous utilisez du jus de citron vert à la place de la sauce tamarin, ajoutez le au dernier moment.
  • Décorez avec quelques rondelles de piment rouge et des pluches de coriandre ; servez chaud avec un riz thaï ou basmati.

Demandez à votre boucher un morceau de bœuf à cuire à la poêle et détaillez-la vous-même en morceaux. La pièce de bœuf à fondue (bourguignonne) ne nécessite pas une cuisson prolongée et c’est celle que j’ai choisie ; mais vous pouvez faire ce plat en utilisant par exemple de la tranche ou gîte à la noix avec un temps de cuisson un peu plus long.

La pâte de curry massaman contient beaucoup moins de piment que le traditionnel  curry rouge ou vert thaïlandais ; si malgré tout vous redoutez que le plat soit trop pimenté, diminuez la quantité de pâte de curry que vous pourrez toujours rajouter en cours de cuisson en la diluant dans un peu de sauce.

Le tamarin est un fruit tropical dont on extrait la pulpe au goût acidulé. On trouve de la pâte ou sauce de tamarin dans les épiceries indiennes ou asiatiques et même dans les rayons des supermarchés.

Enfin, choisissez des pommes-de-terre à chair ferme qui supporteront une cuisson plus ou moins prolongée selon le type de viande choisie.